Daniel Arsham

L’art multidisciplinaire d’Arsham associe art, architecture et performance. Elevé à Miami, en Floride, Arsham a participé à la Cooper Union à New York, où il a reçu le Gelman Trust Fellowship Award en 2003. Peu de temps après, il a été invité à créer un décor et une tournée avec la chorégraphe Merce Cunningham’s Dance Company, menant à une pratique continue de la scénographie et à une collaboration soutenue avec le chorégraphe et ancien danseur de Cunningham, Jonah Boaker.


Arsham a fondé Snarkitecture avec son partenaire Alex Mustonen en 2007. [citation requise] La collaboration en matière d’architecture a notamment consisté à travailler avec des marques de mode, à concevoir des aménagements intérieurs et architecturaux, ainsi qu’à une gamme complète d’objets de design fonctionnel.

En 2014, Arsham, Films of the Future, était né. [Citation nécessaire] Cette société de production synthétise l’ensemble de la production créative d’Arsham au cours de la dernière décennie et crée un cadre visuel dans lequel son œuvre pourrait exister, dans un monde lointain et futuriste.
Le travail d’Arsham a été présenté à la PS1 à New York, au Museum of Contemporary Art de Miami, à la Biennale d’Athènes à Athènes, en Grèce, au New Museum à New York, au Mills College Art Museum à Oakland, au Cincinnati CAC, au SCAD Museum of Art à Savannah. GA, Californie et Carré d’Art de Nîmes, France, entre autres.


Sa dernière série, Future Relic, dure deux ans et consiste en neuf courts métrages décrivant une civilisation future avant et après que la Terre subit des changements écologiques majeurs. La série comprend également des sculptures d’artefacts médiatiques pétrifiés du XXe siècle, construits pour ressembler à des artefacts en décomposition par l’obsolescence.

Share this post

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *